Ashes to ashes

J’ai jamais su pour l’amour.

A quel moment on peut dire « c’est ça » sans se tromper. Le goût? Une odeur ? Un élan du cœur? Le ventre qui bat comme un tambour lorsque le souffle se fait court ?

J’ai jamais su pour l’amour.

Y a eu Alain, pour voir. Et je ne dis pas ça à cause de son léger strabisme. Y a eu Philipe & Jean-Philipe, presque en même temps, pour ne pas trop en perdre, du temps. Y a eu David, dans l’autre langue, l’autre pays. Y a eu le père de mes enfants. Trop longtemps. Et puis la déferlante. La grande foire aux monstres. Le freak show, quand c’est moi qui avait chaud.

Mais j’ai jamais su pour l’amour. Vraiment.

La seule chose qui me retourne les boyaux, qui m’émeut aux larmes, qui me ferait ramper en souriant, c’est mes enfants. Et peu importe qu’ils n’en soient presque plus, qu’ils aient bientôt vingt ans.

Faudrait sans doute que j’évolue, que je cherche autre chose, et pas forcément un plan cul.

J’ai jamais su pour l’amour, Maman. 265

Publicités
Par défaut

5 réflexions sur “

  1. Fabrice Mignard dit :

    Je connais cet amour inconditionnel. Un simple coup de fil ou regarder une photo me remonte le moral à chaque fois. Mes deux filles me tiennent en vie. Chercher l’amour, ça vous tombe dessus et ça produit des textes comme « fragments d’un discours amoureux » .
    Plein de courage, ça devrait s’arranger (je pense à votre fille)
    Je ne vous trouve plus sur tweeter.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s