Non, pas comme ça !

imageEt tout le monde ou presque de s’accorder sur le fait (historique, Madame, regardez Cuba, ou bien encore la Chine) que le communisme, c’est beau sur le papier. Mais pas dans les faits.
Le bien commun, le partage des richesses, tout ça se termine presque toujours en eau de boudin avec un dictateur sanguinaire (et amateur de charcuterie) qui prend le pouvoir et manipule.
Dans une conversation avec Maïté, 74 ans et toute sa tête d’ancienne chercheuse au CNRS, j’ai même entendu que le communisme c’était quand même un peu la promotion de la médiocrité. Dont acte. Je n’ai jamais vraiment voué de culte à Staline (les purges me répugnent) et pour mes prochaines vacances d’été j’ai choisi la Corrèze (oui, je suis caustique).
Mais quid du capitalisme alors? L’autre grande idée du 20ème siècle, elle nous mène où ?
Plus de guerre, un peuple souverain, le progrès pour tous. Le bien du marché qui s’identifie toujours au bien général, au fond. Et à celui de Carlos Ghosn en particulier, bien, bien au fond.

Les billets verts, tout ce papier qui s’est dématérialisé peu à peu, ces clics qui font et défont des hommes et des nations même.

Quantifiera-t-on un jour les milliers de morts du capitalisme comme on l’a fait pour les autres dictatures du vingtième siècle ?

Tandis que Z. repasse obstinément sa langue sur mon clitoris, je me dis qu’il me semble bien loin le temps des orgasmes.

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s